chapter  24
Modelisation du comportement mecanique de composites ciment-fibres de verre en liaison avec la nature des interfaces
Pages 10

Resume (English abstract, page 308) L'ajout de metakaolin dans une matrice cimentaire permet de reduire de facon appreciable et, dans certains cas, d'eliminer les cristaux de portlandite qui bloquent les fibres de verre constituant le renfort. Les fibres ont alors la possibility de glisser dans la matrice ce qui conduit a l'obtention de composites ductiles. Les methodes de calcul classiques reposant sur l'hypothese d'adherence parfaite fibre-matrice ne s'appliquent plus pour decrire le comportement mecanique de tels composites. Les auteurs proposent une nouvelle modelisation de ce type de comportement. Analysant un essai de traction directe d'un composite, ils evaluent d'abord 1'effort transmis par une fibre a partir d'une description deterministe de sa position par rapport a une fissure. Puis ils calculent 1'effort de traction transmis par une unite de largeur de fissure a partir d'une description probabiliste de 1'action de K fibres pontant la fissure sur cette largeur. Le nombre de ces fibres est suppose etre distribue suivant une loi de Poisson de parametre K. Ils peuvent ainsi determiner la valeur limite du frottement interfacial si 1 1 on veut assurer un comporte­ ment ductile au composite et ceci, quelle que soit la natu­ re de la matrice cimentaire. Mots-cles: Composites Ciment-Verre, Fibres, Metakaolin, Interface, Frottement, Modelisation.