chapter
8 Pages

a becquetter fa Plumey

Les Sorciers y font leur Sabaty

Uautre allentit It feu tPamour, Qui dans P can me fine &• confume,

Et prennent tous innocemment Leur plaifir en cet Element.

Jamais rEfie^ny lafroidurey N ’ont reu paffer deffus cette Eau,

NuUe cbarettey ny batteau Depuis qui Pon^^l’autrt dufP:

Jamais voyageur altere, N ‘y fit fervir fa main de taffe,

Jamais cbeureiiil defefperk U'yfinitfa vie d la cbaffe : Et jamais le Traifore hamecon JJ'cnfit fortir aucun poiffon.